Nouveau regard sur le Vieux

Le Vieux-Québec constitue un sujet inépuisable pour les photographes du monde entier. Ne dit-on pas du Château Frontenac qu’il est l’hôtel le plus photographié au monde? Au-delà des photos habituelles et des lieux communs, certains photographes ont pourtant su insuffler aux lieux une âme nouvelle, un regard original.

Dans le cadre de la 27e Journée de solidarité des villes du patrimoine mondial, la Maison de la photo de Québec propose de poser un nouveau regard sur le Vieux-Québec, celui de l’artiste Christopher Méthot.

Du 8 septembre au 8 octobre 2020, dans les Jardins de l’Hôtel-de-Ville de Québec.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste

Artiste photographe de Québec, Christopher Méthot manie le noir et le blanc comme peu savent le faire. L’exploration et l’expérimentation des différents films argentiques et le travail qui s’ensuit en chambre noire lui ont permis de développer son style, sa signature.

Investi à plein temps dans sa passion dont il a fait son métier, il apprécie chaque jour le plaisir de cette belle aventure. Il aime l’instantanéité du numérique; voir immédiatement le résultat d’une prise de vue. Loin de la renier, il préfère utiliser la technologie avec parcimonie, transposant la technique de chambre noire au post-traitement informatique.

Christopher Méthot s’est baladé dans plusieurs grandes villes du monde pour exercer son art avant d’arrêter finalement son choix sur Québec et de s’y établir. Maîtrisant bien son art, il aime faire bénéficier de son expérience et de ses connaissances d’autres passionnés comme lui grâce à des conférences et des ateliers sur le terrain. Sa façon d’exploiter la lumière et les contrastes puissants avec autant de douceur rend son oeuvre particulièrement originale et émouvante.

 

« Une image vaut mille mots, dit-on. C’est vrai.
C’est aussi vrai qu’une image vaut milles émotions. L’image doit apporter une émotion, quelle qu’elle soit, sans à priori. Je ne choisis pas l’émotion que mes photos apporteront, elle se révèle à moi. Si une photo me touche, c’est qu’elle accompagne un sentiment qui était déjà là en moi, elle a révélé ce sentiment.
L’interprétation d’un arbre, d’un groupe d’arbres ou d’un paysage est propre à chacun. Le travail de l’artiste est de surpasser la simple interprétation pour en faire quelque chose de différent, d’exceptionnel, de personnel et d’universel.
L’émotion est un sentiment qui s’exprime de mille façons, et mon travail en tant que photographe est de sublimer l’émotion qu’une image apporte.
Rechercher l’essentiel, tendre vers la perfection, voilà mon but, mon leitmotiv. »

— Christopher Méthot

 

 

 

 

 

 

 

© 2020 La Maison de la photo de Québec